Replication avec Pgpool

Indyli-Services > Tutoriels  > Base de Données  > Replication avec Pgpool

Replication avec Pgpool

INTRODUCTION

 

Notre but aujourd’hui est de nous approcher de la notion de cluster postgresql en haute disponibilité.

Certaines infrastructures critiques nécessitent de la haute disponibilité. La base de données est un point critique de toute application web. Pour garantir une qualité de service à vos utilisateurs il peut être intéressant de mettre en place un cluster de bases de données.

Nous allons nous intéresser plus précisément à la mise en place d’une haute disponibilité pour PostgreSQL en utilisant l’outil Pgpool II.

Pgpool est une application qui se place entre notre accès et PostgreSQL. Il permet notamment de faire la liaison entre les différentes instances de PostgreSQL, tout en permettant de mettre en place de la réplication, de la haute disponibilité et du load balancing.

Pgpool fonctionne par le principe de duplication de requêtes pour gérer la réplication. Chaque écriture sur PostgreSQL sera effectuée sur chaque serveur PostgreSQL du cluster.

Une fois la réplication et load balancing mis en place, certaines requêtes SELECT seront réparties entre les différents serveurs PostgreSQL. Voir la documention Pgpool pour connaître les conditions de requêtes en mode load balancing.

NB : Pgpool gère nativement la haute disponibilité avec Watchdog. Il nous permet de mettre en place une ip virtuelle, c’est à dire que les deux instances Pgpool vont se partager une ip unique qui pointera sur le Pgpool ayant le status master. Si le master n’est plus disponible, le serveur en standby va prendre la place du master et prendre aussi l’ip virtuelle. Le but de cette ip virtuelle est d’avoir un seul et même point d’entrée dans le cluster.

Pages: Begin |1 | 2 | ... | Next → | End

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website